Ostéopathe Animalier exclusif équins : Qui est-ce et que fait-il/elle ?
9 janvier 2017
Voir tout

Quand appeler son ostéopathe ?

Quand appeler son osteopathe equin

Apprenez à observer et écouter votre cheval :

Un changement de comportement ? Un exercice qu’il ne fait plus alors qu’il le faisait il y a 1 semaine ? Il ne supporte plus qu’on le touche à un endroit !

Mais non votre cheval ne veut pas vous embêter, ne se met pas en grève ou n’est pas chatouilleux il a peut être tout simplement un problème et l’exprime à sa manière, à vous de savoir et comprendre d’où cela peut venir et ceci grâce à ce petit guide pratique et utile. Inutile de se fâcher et écoutez le !

Avant toutes choses il est indispensable de savoir observer, quoi me direz-vous ? Et faire quelques testes bien pratiques, lesquels ?

Observation générale : état de son poil (un poil piqué et jaune est un signe de problème hépatique, si il n’est que piqué, peut être un problème de parasites), état général (problèmes de dents, alimentation mal adaptée, vers enkysté…Si il est efflanqué regardez son abreuvoir si il est sale ou tout simplement parce qu’il ne sait pas boire dedans !) comportement au boxe (attentif à ce qu’il se passe, ou lymphatique au fond de son boxe, idem au pré ou paddock. La manière dont il urine d’uriner (bonne position ? couleur et odeur de l’urine ? écoulement en 1 ou plusieurs fois ?…), ses crottins (forme et odeur). Façon de manger (fait des boulettes, ne mange plus carottes ou pommes, gaspillage) Il se roule jamais d’un côté ou est sale toujours du même côté ou à certain endroits… Tout changement de comportement par rapport à l’habitude doit être tenu en compte car il signifie à sa manière son mal être.

Observation palpatoire : chaleurs, blessures, zones dures, chaudes ou sensibles, tremblement du garrot. Sensibilité au niveau du ventre (estomac) au niveau des flancs (ovaires, adhérence, cordon testiculaire trop gros ou testicules qui tournent.

Observation dynamique : Vérification de la mobilité du cheval, en ligne droite au pas et au trot, le cheval doit bien sur une piste, c’est-à-dire que les postérieurs sont bien derrière les antérieurs. Cela donne une idée sur l’orientation des thoraciques !
Regardez bien la mobilité de son bassin, la façon dont le cheval porte sa queue, l’amplitude des ses mouvements aussi bien des antérieurs que des postérieurs…

Sur un tout petit cercle autour de moi je vais vérifier si le cheval engage bien ses postérieurs sous lui et de la même manière de chaque côté. Si mon cheval engage très bien à gauche et se retient à droite je suis certaine de rencontrer un sacrum bas à gauche.

Tests : 5 points à vérifier 

Encolure : votre cheval doit pouvoir tourner son encolure de chaque côté sans difficultés. Teste des cervicales hautes : avec une gourmandise, appuyez contre son épaule vous demandez au cheval de venir chercher la gourmandise, il doit venir s’enrouler autour de vous et vous plaquer contre son épaule si il n’est pas géné !
Cervicales basses : vous amenez la gourmandise vers le bas puis vers l’arrière en direction de la rotule.

Garrot : Glissez vos doigts de chaque côté du garrot dans le creux, c’est là ou s’insère les côtes sur le transverses des thoraciques. Exercez une légère pression en même temps de chaque coté puis de plus en plus fort ! Il ne doit pas trembler et/ou se creuser, il ne doit pas être agacé et chercher à fuir.

Queue : Glissez votre main à hauteur de la pointe des fesses sous sa queue, cette dernière reposera sur le dos de votre main ! Lorsqu’il n’y a aucune bascule du sacrum la queue va se soulever à la perpendiculaire de la croupe et dans l’axe de la colonne. Le cheval ne doit ni croupionner ni amener sa queue d’un côté ou d’un autre !

Prise des membres : Il doit pouvoir vous les donner sans aucune hésitation et doit pouvoir amener ses membres facilement en avant ou en arrière (attention au postérieur, ne jamais forcer vous serez toujours perdant !)

Test des sciatiques : ATTENTION aux chevaux sensibles et réactif, à faire avec beaucoup de précaution et réservé aux pro ! Vous lui gratouiller la croupe avant toute chose pour voir sa sensibilité puis vous glissez vos doigts le long des sciatiques, votre cheval doit remonter son dos et baisser ses hanches sans jamais mettre son arrière main à droite ou à gauche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *